Le projet « Incorporated 2033»

 

Bon, alors, voilà. Un jour, chez Petrochem, y s’sont dit : on est trop con, on arrête tout. Tout quoi ? Non, pas de vendre des milliards de litres de CHOOH2. En fait, c’était au lendemain d’une mission lamentablement foirée (une de plus…) par une bande de cyberpunks de bas étage qu’un Mr Johnson avait abordé au hasard dans un bar louche. See what i mean ? Bref, fini les plans chelous confiés au premier pékin venu et dans lesquels la survie de la corpo voire de l’humanité sont en jeu.

 

Pour remplacer ces conneries, Petrochem a décidé de créer dans chaque agence locale un certain nombre de Bureaux Spéciaux qui se verront confier tous les plans craignos à exécuter sur le champ et dont ne peuvent ou ne veulent s’occuper les services normaux. A l’occasion des missions qui leur seront confiées, les Bureaux Spéciaux pourront être amenés à collaborer entre eux mais aussi à entrer en concurrence car il n’y aura pas forcément de place pour tout le monde à terme…

 

A la tête de chacune de ces petites unités polyvalentes, Petrochem veut nommer un manager capable de gérer le Bureau en recrutant des hommes, en choisissant le matériel valab’… Bref, des gars capables de gérer le truc en autonomie. Mais, ils veulent aussi que le gars soit capable de montrer l’exemple sur le terrain, les pieds dans la boue. Sinon, autant nommer le neveu du patron des ressources humaines qui justement cherche un emploi et a fait des études de commerce…

 

Eh, man, ce gars, c’est toi ! Tourne pas la tête, t’es seul face à ton écran.

 

Voilà ton parcours : t’as d’abord été un cyberpunk balaise dans la Rue et Petrochem, à l’occas’ d’une mission réalisée pour (ou contre) eux, a fini par te remarquer. Là, tu t’es laissé tenter par la vie de corpo (luxe, calme et lance-grenades automatique, comme dit l’adage). Ensuite, t’as fait quelques mois d’apprentissage et de formatage dans un service quelconque de la boîte et te voilà bombardé manager à la tête d’un de ces Bureaux Spéciaux.

 

Bonne chance.

 

 

Le monde

 

Alors, ça va te faire un choc mais bon j’y vais : on est en 2033. Putain, mais t’as fait quoi pendant toutes ces années ?

 

Non, sérieusement, on joue dans un monde légèrement en décalage par rapport aux suppléments officiels. 2033, ça laisse un peu le temps de voir venir parce que le 2020 de Talsorian y commence à sentir un peu le pâté.

 

A part ça, pas de panique. On ne bouleverse pas les grands repères. Oui, Arasaka est toujours là ; oui, y a des smartguns et pis des Moo-Moo Burgers aussi. Par contre, certaines technologies (bizarre ces téléphones portables gros comme des talkie-walkie…) et surtout le background national et international ont pas mal changé. Mais vous pourrez le découvrir au fil du jeu. Surtout, c’est rien de bien original : c’est une sorte de compil’ de ce qui est valab’ dans les suppléments officiels, les suppléments parallèles (style Dark Metropolis), Cyber Age, des sites web, des films, romans, bds… et puis la vraie vie.

 

 

 

Les règles

 

Les persos seront compatibles avec mes propres règles de Cyberpunk 2033 (là aussi une compil’ de pleins de trucs mais qui gardent en gros le cadre originel) qui pourront être utilisées dans certains cas : action simple, combat en un contre un… Pour les actions spécifiques au jeu par mail, des règles vous seront proposées au fur et à mesure. La source d’inspiration principale en sera Herowars qui convient bien à tout ce qui est jeu à grande échelle.

 

La seule chose à savoir pour le moment c’est que tous les messages échangés dans le jeu doivent être à la fin « codés » avec une ligne de 10 chiffres choisis entre 1, 2 et 3 afin de simuler le hasard inévitablement nécessaire.

 

Ex : 3 –2 – 2 – 1 – 3 –2 – 1 – 1 – 2 – 3