Règles pour le piratage par HyperNet

 

Le piratage informatique par HyperNet tel qu’il est présenté dans Cyberpunk 2033 présente l’avantage de ne demander que très peu de règles. Le MJ n’a qu’à choisir le ou les mots de passe (lui-même ou à l’aide de la table ci-dessous) affectés aux comptes intéressants pour son scénario puis à attendre que le PJ lui propose le bon mot de passe !

 

1D100

Catégorie de mot de passe

01-35

Banal

(Dieu, sésame, passe-partout, bitte, caca-boudin...)

36-55

Usuel

 (renseignements personnels facilement accessibles : prénom de la femme du sysop, date de naissances...)

56-95

Recherché

(à un rapport avec la vie privée du sysop, avec ses passions, ses préoccupations intimes... : nécessite une enquête poussée)

96-00

Irrationnel

(le sysop a une mémoire d’éléphant ou bien est déséquilibré mental, en tout cas cela n’a rien à voir avec rien : impossible à obtenir par enquête sur la vie du sysop)

 

A la rigueur, le MJ peut avoir besoin d’une règle pour lorsque le netrunner veut « basculer » d’HyperNet à la Matrice (après être ainsi rentré dans le construct, par exemple). Je propose la suivante.

Faîtes jouer un jet classique :

 INT + Interface + Vitesse de la console

Vous pouvez fixer le FD selon l’environnement (degré de sécurité du construct, actions précédentes du PJ...).

Interprétez alors le résultat sur la table suivante :

 

Résultat du jet

Effet(s)

Catastrophique

Plantage total. Déconnexion brutale (risques sérieux de perte de conscience pour le Runner et de dégâts pour sa console)

Echec

Fortes interférences (60 % de chances que quelqu’un s’en rende compte et déclenche l’alerte)

Passable

Légères interférences (20 % de chances que quelqu’un s’en rende compte et déclenche l’alerte)

Autres

Réussite en douceur. RAS.

 

Le seul matériel spécifique dont peuvent avoir besoin les netrunners pour ce genre de passe via HyperNet est ce petit logiciel :

Nom : Ali-Baba ou Ouvre-boîte ou tout autre nom farfelu donné par le programmeur

Classe : décryptage (pour HyperNet seulement)

Force : N/A       UM : 1 (et encore...)     Prix : variable car au marché noir (200 à 400 Eb)

Fonction : assez simple, ce programme est avant tout une base de données des mots de passe de catégorie « banal ». Couplé avec un système neutralisant les alarmes des programmes-interrogateurs (de 10 à 30 % de risques que l’alarme se déclenche quand même selon la qualité du programme), le logiciel soumet tous les mots de sa base de données les uns après les autres jusqu’à trouver le bon. Si l’alarme se déclenche, cela interrompt le processus. L’intérêt d’un tel logiciel est surtout de pouvoir ajouter soi-même des entrées dans la base de données au fur et à mesure de la progression de son Homework : cela demande des jets de Programmation réussis au FD 5 et ce pour points 2 de tâche de périodicité 1 h.

Notes : ce logiciel, très fréquent dans les milieux étudiants, est incompatible avec les algorithmes Ihara-Grubb et ne peut donc pas être utilisé dans la Matrice... tout comme les logiciels comme Percecode ou Devinettes ne sont d’aucune utilité dans HyperNet. Programmer soi-même ce logiciel demande des jets de Programmation réussis au FD 3 et ce pour 8 points de tâche à la périodicité 24 h.